Qualité de la foulée chez un athlète

Publié le par pilou

D'après cette étude, il existe un lien entre la "flexibilité" des membres inférieurs et du tronc et la qualité de la foulée....mais contrairement à ce que l'on pourrait penser, une certaine rigidité pourrait améliorer les performances (faut-il y voir un argument supplémentaire pour nous podologues et nos appareillages de Biomécanique?)

Bonne lecture

"Un coureur efficace parcoure une distance donnée en consommant moins d’oxygène que les autres coureurs ou parcoure une plus grande distance que les autres compétiteurs avec un volume donné d’oxygène consommé. La performance dans plusieurs sports dépend de la consommation maximale d’oxygène, mais aussi de l’efficacité de la foulée. Ainsi, au sein d’un groupe de coureurs homogènes sur le plan du VO2 max, l’efficacité de la foulée peut-être le déterminant le plus discriminant.

Plusieurs entraîneurs croient que l’efficacité de la foulée est proportionnelle à la flexibilité, d’où l’accent sur les exercices de développement et d’entretien de la flexibilité chez les coureurs. Cependant, certaines recherches indiquent plutôt que plus le système musculo-tendineux est rigide, plus l’efficacité de la foulée est grande : moins de mouvements excessifs de portée, et donc coût énergétique moins élevé.

Cette étude cherchait à établir la relation entre la flexibilité (membres inférieurs, tronc) et l’efficacité de la foulée auprès de 17 coureuses de niveau collégial. Chaque sujet a participé à 4 séances d’évaluation sur une période de deux semaines où on y mesurait la consommation maximale d’oxygène, la flexibilité du tronc et des membres inférieurs et l’efficacité de la foulée.

Les résultats de cette étude vont à l’encontre avec ceux d’études antérieures démontrant une corrélation entre la flexibilité des membres inférieurs et du tronc et l’efficacité de la foulée chez les hommes. Elle ne révèle aucune corrélation significative. Soulignons que dans la présente étude, on s’est concentré sur l’évaluation de la flexibilité des membres inférieurs et du tronc, d’où sa plus grande spécificité.

Le mécanisme précis par lequel l’efficacité de la foulée et la flexibilité pourraient être liés demeure inconnu, mais il pourrait reposer sur la combinaison de facteurs mécaniques et physiologiques. La relation entre la flexibilité et l’efficacité de la foulée chez les femmes est peut-être différente de celle des hommes.

Même si les résultats de cette étude suggèrent qu’il n’ y a pas de corrélation significative, on doit comprendre que l’efficacité de la foulée est un important déterminant de la performance, et qu’elle a plusieurs facettes. L’économie du mouvement peut dépendre de certains éléments psychologiques, anthropométriques, environnementaux et physiologiques non examinés dans cette étude.

Les entraîneurs ne peuvent donc pas affirmer avec certitude que les coureurs et les coureuses ont besoin d’une très grande flexibilité pour avoir une foulée efficace. Il faudra mener d’autres études à ce sujet pour trouver comment façonner le programme d’entraînement afin d’améliorer l’efficacité de la foulée."

source:www.savoir-sport.org

pierre-franck

 

 

Publié dans podologie sportive

Commenter cet article